Galerie

Morphogéographie (à la poursuite de la forme…)

Un piéton est précédé par une forme, qui prend l’aspect d’un têtard, d’un poisson, d’une baleine, d’un monstre marin ou terrien. Celui-ci se matérialise en grand dans le ciel, après s’être évaporé depuis une mer, un lac ou une vaste plaine, avant de retrouver la terre, puis retourner dans l’eau, pour se reformer plus loin et plus tard…

En Biodynamie, on appelle les forces à l’origine de cette forme une force formatrice.

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s