Spatiotemporalité

Evolutions des outils

Antoine de Saint-Exupéry avait une vision réellement poétique du monde. En plus de ses aventures au-delà des montagnes et au-dessus des déserts, son ouvre littéraire a apporté un autre aspect important, par le fait qu’il met au coeur de ses histoires, la vie des gens qui vivent sur Terre.

Le rôle porté par ses périples en avion, avec l’Aéropostale, était de transmettre des informations, qu’il jugeait plus importantes que la vie, sans doute la sienne (cf « Courrier Sud »). . Il a aussi quelques fois dans ses récits une description aérienne du monde, par le survol, qu’on pourrait traduire par ce que nous voyons aujourd’hui dans Google Earth (sans le bruit de l’avion). Dans son oeuvre, il se trouve qu’il parle énormément de cartographie.

Attachés à Toulouse, la ville où l’Aéropostale s’est fondée,  les longs courriers par avions de l’Aéropostale de Latécoère, ont été en partie remplacés depuis quelques annéess par les emails et le web. La cartographie elle-même a beaucoup évolué, par les évolutions technologiques abritées par cette même cité. Elle se vit sur écrans numériques, avec des images de fond récoltées par les satellites, les photos aériennes, les GPS, et le Web.

Il est intéressant de constater que cela est la conséquence dévolutions technologiques et économiques, et ont permis à l’aérospatiale d’observer la terre en permanence, avec Spot ou avec le Cnes.  

Par ces industries, c’est un peu l’épopée de Saint-Exupéry et de l’aéropostale qui se poursuivent et se développent. Les deux axes ont donc continué à se développer depuis Toulouse : cartographie (traitement des images satellites), et aéronautique (avions et ingénierie spatiale). 

Evolution des médias

S’il est difficile de lier les images satellites avec la vie des gens, on vit aujourd’hui ce même regard que Saint-Exupéry portait sur le monde en 1929 : ce regard que nous apportent des cartes vues sur le web, et qui ont une grande familiarité avec les descriptions présentes dans les ouvrages de Saint-Exupéry, étant comme vues d’avion.

Malheureusement, l’informatique a semble-t-il oté beaucoup de poésie à ce regard.

Un autre axe de spatiotemporalité se développe aujourd’hui, par le média lui-même. Après un important développement des photos aériennes, et des images satellites, où les images étaient fréquentes mais statiques, on assiste à présent à l’apparition de documents multimédia utilisant des images de géomatique, qui apportent de la temporalité aux cartes. Et si la temporalité et la musicalité de ces vidéos prenaient le relais de la poésie de Saint-Exupéry ?…

Repères :

Multimédia, géomatique, et spatiotemporalité

10 ans d’OpenStreetMap

* Les tremblements de terre depuis 1900

* La vie des artistes

* 5000 ans d’évolution des religions

* 1000 ans d’évolution des frontières en Europe

* Une dune mouvante de 2001 à 2007

* La forêt en Europe (1900 – 2010)

* Reshaping New York

Multimédia et spatiotemporalité

* Document purement Spatiotemporel, mais complètement graphique, et non informatique : l’histoire du monde depuis 50000 ans. Sur une représentation graphique qui hérite à la fois de la carte, de l’encéphalogramme, et du retable du moyen-age (pour le coté « épopée ») … On voit l’histoire de l’homme dans le monde, avec en plus sur la même feuille, quelques cartes illustrant les étapes importantes, et des graphiques simples et lisibles. Une sorte de table de Peutinger de l’histoire, et un modèle d’organisation simple, de connaissances complexes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s