Archives mensuelles : juillet 2016

CV Europass

Télécharger mon CV (en anglais au format .pdf): cv-esp-europass-20170209-veler-en

Publications

Publications * :

BAKIS Henry, VIDAL Philippe & VELER Benoît (2007), « Les TIC seraient-elles en partie responsables de la baisse tendancielle des mobilités quotidiennes dans les agglomérations ? », Note de recherche, NETCOM, Vol. 21, No 3-4, pp. 407-410 ( et : halshs-00466269, , version 1, 23 Mars 2010, 16:47:01)  – Communication présentée à Digital communities à Tallinn, Meeting of the IGU Commission on Geography of the Information Society  juin.

– VELER Benoît (recherches:2001-2002),  « Le développement du réseau Internet dans la Région Rhône-Alpes », direction H. Bakis.  Publication: (2001) « A propos des sites web territoriaux », Netcom 15- N°3-4, pp. 176-180 ; plusieurs publications en ligne (dont Géorama.net)

* Voir la page du Pr. Henry Bakis

* Page de Philippe Vidal (Netcom)

Citation: Cet article du Pr. Colin Thorne (University of Nottingham) reprend la problématique, la méthode et les conclusions de mon mémoire de maîtrise, fait en 1993/1994, soit 20 années plus tard, sur la rivière Yamuna (Inde – Bangladesh). Mon mémoire de maitrise a été rédigé en anglais.

L’ambiance et l’atmosphère

En langue espagnole, le mot ‘environnement’, se traduit par ‘ambiantal’*. Ce mot en français, est traduisible par ‘ambiance’, ou ‘ambianciel’ pour faire un néologisme.

On note cette drôle de tournure de notre langage, qui rapproche ambiance et atmosphère dans deux champs lexicaux différents:  le champs lexical des relations entre les personnes, et le champs lexical des éléments naturels.

Dans ce deuxième champs lexical, le mot ambiance est rarement utilisé, mais on peut le trouver dans la description d’atmosphère de contrées, retirées, où un ensemble d’éléments naturels, forêt humide, cascade, rocher, donne le ton d’une ambiance.

Trouver ces ambiances dépaysantes, est parfois le but de longs voyages. Les sonorités accompagnant ces ambiances, font aussi partie du paysage.

* il est aussi traduisible par ‘medio ambiantal’, ce qui veut dire ‘milieu ambiant’.

La fin des temps

Les temps

Il faut faire attention au temps.

Le temps qu’il fait, les temps que l’on utilise en discutant. Les temps des musiques. Le temps des plannings. Les temps des moteurs.

Tous créent un avenir en s’accordant. C’est un peu ce que raconte la théorie des cordes.

La programmation

La Pnl, Programmation Neuro Linguistique, elle, apporte la ligne droite, l’impératif. Elle est obligeante. Cette méthode de conversation, ne laisse pas d’alternatives, ne reconnait pas d’interlocuteur.  Elle applique. Mais par une précise indication, impossible de sentir tous les temps de la vie.

Aujourd’hui, l’électronique pilote nos véhicules. Elle nous donne des communications en temps réel. Le présent est omniprésent… en même temps que l’impératif. Le futur est déjà tracé.

Les martiens

Grâce à tous nos progrès, probablement un jour l’homme vivra-t-il sur Mars. La Nasa y travaille de toute façon, et elle établit une marsographie par satellite dès maintenant. La sagesse populaire est de plus en accord avec cette idée. Elle sait déjà que les petits martiens, ceux-là qui seront nés sur cette planète, seront verts.

Verts militaires (Mars étant aussi un Dieu de la guerre), verts écolos (mais l’écologie ira-t-elle sur Mars, alors que notre maison, Oïkos, est aujourd’hui la Terre) ?…

Ou alors, ce petit homme sera vert de devoir faire la guerre avec les médias, qui couvriront en permanence et en temps réel son passage sur Terre.

A lire:

Abrégé de la musique: Méthode cartésienne.

Sur la concordance des époques: Dix faits historiques qui questionnent notre notion du temps.

Naturalisme et écologie

Ecologie et naturalisme sont deux approches vers la nature pour notre société.

L’écologie est une science, en passe de devenir une techno-science, qui permet d’aborder de manière rigoureuse l’observation des individus vivants sur Terre. Son gros apport dans le monde de la réflexion sur la nature, est de définir les notions d’individus et de territoire.

Le naturalisme est une philosophie, qui prête par exemple à la nature un rôle d’enseignante. Le temps et l’observation permettent d’enseigner par exemple comment se soigner avec des plantes, comment se prêter aux évènements divers du climat.

Avec l’écologie, on est dans un environnement. Avec le naturalisme, on est dans un milieu.

L’écologie est cartésienne. Le naturalisme est proche de Diderot. Cette science et cette philosophie sont en conflit, plus qu’elles ne sont lues comme étant complémentaires, depuis des siècles, et elles furent aussi influencées par la pression de l’Eglise inquisitrice, en Europe catholique.

La science est née de la demande inquisitrice de prouver des phénomènes observés, ce qui a amené la notion de démonstration. Cependant, cette méthode de démonstration a pris le pas sur l’observation, et bientôt le doute a pris le pas sur la confiance en ses propres sens. En France, Descartes a permis de poser les choses en équations, pythagoriennes, mais les sens ont perdu de leur crédit.

Repères:

La Salamandre: magazine naturalise

Encyclopédie de Diderot ‘online’: Diderot est très populaire aux USA, où les rapports à la nature sont directs, sans le filtre d’une équation. Les maths utilisées sont celles de Thalès.